Les Chroniques d’Eyridian – BILAN

Bannière Alyssa

Il y a onze mois, je postais sur Instagram cette photo :

Annonce de la sortie du premier tome d'Eyridian

Avec, en légende, cette petite phrase :

« OH OH OH. Mais qu’est ce donc que ceci ?! #eyridian #prologue #lepaysnoir  « 

Vous l’aurez compris, c’était mon annonce un peu alambiquée de la sortie prochaine de ma nouvelle, le premier tome des Chroniques d’Eyridian (vous pouvez lire l’annonce sur le blog). Il y a donc presque un an, aidée par les circonstances, je me jetais à l’eau et publiais ma première nouvelle, en format payant, sur Bookelis. J’avais un peu peur, je l’avoue, même si j’avais reçu beaucoup d’aide de mon petit frère et de mes bêta-lecteurs d’amour.

Cet article revient sur tout ce qui s’est passé depuis.

Une petite loterie

Mes travaux sur les illustrations

Mes travaux sur les illustrations

Tout d’abord, j’ai créé une version papier illustrée de mon livre, disponible ici. J’ai pas mal bossé sur les petits visuels qui parsèment le livre, et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le mettre en page. Mais surtout, surtout, le fait de recevoir de manière physique l’histoire que vous avez écrite, de pouvoir sentir sous vos doigts le fruit de votre travail, dans un objet que vous trouvez beau, ça c’était un truc, une émotion à laquelle je n’étais pas préparée. Ça m’a vraiment remuée !

 » Ils sont lààààà ! « 

Je voulais partager un maximum mon histoire, alors j’ai organisé une loterie pour que trois personnes me suivant sur les réseaux sociaux puissent gagner un exemplaire du bouquin. La loterie faite, je leur ai envoyé le livre, accompagné d’un petit dessin et d’un marque-page, espérant très très fort que ça leur plaise…. Et ça leur a plu ! Les retours ont été très positifs (et instructifs !) Alyssa et ses amis partaient pour un deuxième voyage, et ça commençait pas trop mal. J’étais plutôt ravie et étonnée, pour tout dire. Je ne m’attendais pas à des critiques aussi positives !

Les conventions

J’avais commandé dix exemplaires de la première version de ma nouvelle, et il m’en restait sept. J’en ai distribué dans ma famille, quand même, parce que voilà, mais il m’en restait encore. Et puis, une pote de classe (Tthal) m’a demandé si je voulais participer à une convention avec elle. Ça s’appelait Epitanime, et j’avoue que je n’en avais jamais entendu parler.

J’ai dit oui.

Ça s’est tellement bien passé entre nous qu’elle m’a redemandé si je voulais participer à la JapanExpo avec elle. J’ai redit oui.

Je ne parlerais pas de ces expériences qui ont été super enrichissantes (au niveau personnel, pas au niveau monétaire, ahah ) parce que ce n’est pas le sujet et que j’y reviendrai dans un autre article. Non, ce que je veux souligner, c’est qu’en fait, j’avais emmené mes nouvelles à ces conventions plus pour me dire que j’avais essayé qu’autre chose. Je ne pensais pas du tout en vendre. Et pourtant !

Et pourtant, ce sont les objets qui se sont le mieux vendus sur mon stand ! J’étais complètement abasourdie : des personnes qui m’étaient complètement étrangères étaient suffisamment intéressées par mon histoire pour débourser 7,50€ pour la lire !

premierevente

Ma première vente !

J’ai vendu pratiquement tout mon stock de nouvelles papier à Epitanime, un peu moins à la JapanExpo, mais c’était quand même fou. Et la cerise sur le gâteau, c’est que quelques unes des personnes qui m’avaient acheté une nouvelle à Epitanime sont revenues à la Japan et sont venues me voir pour me dire qu’elles avaient apprécié la nouvelle, l’univers, les personnages. Si jamais elles passent par là, je voudrais vraiment les remercier : les retours, c’est vraiment hyper important dans la vie d’un « créateur », petit comme gros.

Les vacances d’été sont passées, avec son lot de retours.

Et puis l’hiver

La deuxième semaine de Septembre, pour fêter la rentrée, j’ai partagé les Chroniques d’Eyridian gratuitement. 31 personnes ont téléchargé la nouvelle, sur diverses plateformes !

pubeyridian

Et puis AD_e a lancé son idée du premier Octobre en soutien aux créateurs auto-édités. L’événement s’appelle « Le 1er Octobre, j’achète le livre d’un auteur auto-édité ! » et il y a un article sur son blog qui explique mieux que moi le principe. C’était une idée vraiment sympa, à l’image de celle qui l’a mise en route, et j’ai bien entendu participé au catalogue que vous pouvez retrouver ici (d’ailleurs, AD_e y a mis un avis sur ma nouvelle !!). Après 1412 visites sur le catalogue, onze personnes ont téléchargé ma nouvelle.

Je vous invite très fortement à cliquer sur le lien du catalogue, pour découvrir tout plein d’auteurs super, d’ailleurs. 

Avant tout ça, on m’a hackée.

Je ne devrais peut-être pas mettre ça en avant. Mais il y a quelques semaines, en faisant une recherche sur mes Chroniques, j’ai découvert qu’un site de « scan » d’e-book (pour les personnes innocentes et/ou qui ne téléchargent pas de livres sur Internet, un scan c’est tout simplement une copie – généralement illégale et gratuite- d’e-book) avait ma nouvelle dans son catalogue, et depuis longtemps. Quelqu’un avait demandé à ce que quelqu’un « scanne » ma nouvelle. Et apparemment, ça a été fait.

Bizarrement, ça m’a fait très plaisir.

Pourquoi ? Parce que ça signifie que des gens veulent lire mon histoire. Ça signifie peut-être que des gens, que je ne connais pas, ont lu et apprécié les aventures d’Alyssa. Et cette pensée là me fait super plaisir !

Bilan

En bref, cette année, pas mal de personnes ont lu l’histoire d’Alyssa, et ceux qui sont revenus pour me dire ce qu’ils en pensaient ont été très gentils et m’ont permis, ou de corriger quelques points qui n’allaient pas, ou de me sentir très bien pour au moins une semaine ;D

Certaines personnes ont même écrit des commentaires sur Amazon par exemple, et je les en remercie encore du fond du cœur ( vous gérez grave !!!)

Trois commentaires sur les six présents sur Amazon, et une super bonne note pour ma nouvelle !

Trois commentaires sur les six présents sur Amazon, et une super bonne note pour ma nouvelle !

Si ça vous intéresse, au niveau bassement matériel, je n’ai pas gagné tant d’argent que ça. Il faut savoir que pour chaque e-book vendu, ma plateforme de partage (Bookelis), me donne 1,99€, et toutes les autres plateformes 1,18€. Un livre papier coûte 5,98€ à faire, donc je gagne 1,52€ sur tous ceux qui sont imprimés et achetés. Avec la semaine gratuite (qui s’est apparemment étalée sur plusieurs semaines selon mes relevés !), où j’ai eu la plupart de mes ventes, ce n’est pas sur Internet que j’ai vendu le plus pour l’instant. C’est en convention, et en vendant mes propres copies papier.

Mais comme vous l’avez peut-être compris après être arrivés ici, au final, gagner de l’argent je m’en fiche un peu ! Ce qui m’intéresse, c’est savoir si j’ai emmené les gens en voyage lorsqu’ils ont ouvert mon livre, ou si l’histoire les a laissés complètement de marbre.

J’ai eu l’impression d’avoir du mal à faire connaître ma nouvelle, mais je me dis que si un site obscur de scan l’a dans son catalogue, finalement, Alyssa a voyagé plus loin que je le pensais !

Et après, la suite ?

Beaucoup, beaucoup de personnes m’ont demandé quand arrivait la suite (oui, parce que la fin est un peu… enfin, bon… elle n’est pas trop… voilà quoi…) et j’ai dit à certaines que le tome 2 serait disponible pour ce Noël.

Bon, ben du coup… non. 

Non, tout simplement parce que j’ai eu énormément de travail en ce début d’année  scolaire (j’aurais dû m’en douter, en Master 2) et que du coup je n’ai pas eu trop trop le temps de me pencher comme je voulais sur l’écriture du tome 2, qui s’appellera La Lune Noire et se passera deux ans après les événements du premier tome.

river.gif

Pour être plus précise, j’en suis au tiers de l’histoire, donc il me reste pas mal de boulot, et impossible d’écrire tout ça en une semaine, haha !

J’écris également en parallèle un « bestiaire » (faute de mot plus pertinent) sur le monde d’Eyridian, avec tout plein d’illustrations (vous pouvez compter sur Noël 2017 pour ça ! 😛 ).
J’ai aussi un deuxième projet de roman, qui se passe dans un tout autre univers, et qui tente de supplanter Eyridian dans ma tête et mon organisation (ne vous inquiétez pas, vous connaîtrez la suite des aventures d’Alyssa avant le début des aventures de Lili et Nolee – promis !)

Voilà voilà.

J’ai voulu écrire cet article « bilan » après avoir lu un article du même genre de Suzanne Marty. Je trouve que c’est intéressant de se pencher sur ce que nous a apporté l’édition d’un roman… Pour moi, c’est beaucoup de contentement, même si je ne gagne pas grand chose en terme de ventes, en terme de rencontres, de critiques et de travail sur mon écriture, j’y gagne beaucoup !!!

Je ne peux que vous encourager à lire ma nouvelle (même si vous la trouvez gratuitement sur Internet !) et venir ensuite me dire ce que vous en pensez !

Et vous, vous avez déjà publié quelque chose ? Qu’est-ce que vous en tirez comme expérience, comme bilan ? 

    

Publicités

Une réflexion sur “Les Chroniques d’Eyridian – BILAN

  1. C’est super d’avoir ecrit un bilan je trouve ca super intéressant!
    Pour ma part j’ai eu la primeur de la lire avant qu’elle soit éditée et j’ai beaucoup aimé comme tu le sais déjà! ^^ J’ai hate de lire la suite mais concentre toi sur tes études, je pense qu’on est tous capables d’attendre encore quelques mois! 😉
    Courage et bonne chance pour la suite! :-*

    Aimé par 1 personne

Faites vous entendre!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s